ceci-nest-pas-une-pipe1
Ceci n’est pas une pipe. La différence entre la réalité et la conception est parfois difficile à dire. Tableau ci-dessus: La trahison des images de René Magritte (Belgique, 1898-1967).

Le nombre d’utilisateurs de Smartphones dans le monde a dépassé 2 milliards cette année. Cette croissance rapide a donné des possibilités infinies en ce qui concerne la conception des applications pour Smartphones. Cette croissance apporte également de nombreuses opportunités dans le domaine de la collecte des données. Bien que la collecte des données par Smartphone soit de plus en plus pratiquée, j’ai remarqué que certaines personnes sont encore sceptiques vis à vis de cette nouvelle façon de collecter les données. Qu’il s’agisse de la confiance que les gens ont en l’ancienne méthode de collecte de données (stylo et papier) ou de la méconnaissance des nouvelles techniques, la plupart des jugements que j’entends autour de moi sont basés sur de fausses hypothèses. Dans ce blog, je vais réfuter dix préjugés sur la collecte de données via le Smartphone.

1. Vous avez toujours besoin d’une connexion Internet
L’un des commentaires les plus souvent entendus quand on parle de collecte de données par Smartphone est que les gens pensent qu’ils ont besoin d’une connexion internet constante. En fait, le contraire est vrai. Au moins avec Akvo Flow, vous pouvez collecter vos données à 100% sans avoir la connexion internet. Même l’importation des données peut se faire sans la connexion, cependant, pour éviter les coûts supplémentaires et la perte des données (voir points 4 et 8), la plupart de nos partenaires utilisent Internet pour transférer les données de leur téléphone.

2. Vous avez besoin d’électricité pour charger la batterie du Smartphone
Ceci a été une véritable préoccupation au début de la collecte de données de 40 000 points d’eau au Mali. Les enquêteurs devaient se rendre à certains endroits les plus reculés de l’Afrique où l’électricité n’était pas disponible pour recharger leurs Smartphones. Nous avons affronté ce problème en fournissant un kit d’énergie solaire WakaWaka à tous les enquêteurs. Cet appareil, avec un port usb, recharge n’importe quel Smartphone au bout de quelques heures.
wakawakapower
Ci-dessus: WakaWaka est un chargeur solaire durable, léger et compact, capable de charger n’importe quel type de Smartphone en quelques heures. Images graphiques de WakaWaka.
3. Le papier est plus léger
Cela est vrai pour une seule fiche d’enquête, mais si vous collectez des milliers de fiches d’enquêtes, vous vous retrouvez avec beaucoup de kilogrammes de papier. Sans parler des autres équipements tels que le GPS, la caméra, les kits de test de l’eau, etc. que les enquêteurs doivent apporter. Tous ces équipements sont intégrés dans les Smartphones de nos jours. Si vous n’êtes pas convaincu, s’il vous plaît, lisez la publication de Sustineo 75kg de regret .

4. La collecte de données par Smartphone
Il fut un temps, pas si longtemps qu’il vous fallait payer 800 $ pour obtenir un puissant Smartphone. Aujourd’hui, les magasins offrent une variété de bons Smartphones pour moins de 100 $ qui répond aux besoins de la collecte des données via le Smartphone. Si vous pensez toujours que cela coûte cher, compter le coût de l’impression des questionnaires,  les coûts des ressources pour la saisie des données, le stockage des données, leur sauvegarde, etc., etc. Alors, je voudrais savoir si vous pensez toujours que la collecte des données via le Smartphone est chère.


5. Les données ne sont pas protégées
Vos données sont beaucoup plus sécurisées, au moins, si vous travaillez avec des « outils Akvo » par rapport aux anciennes méthodes de collecte de données. Nous pouvons crypter toutes les transmissions des données de l’application lors de l’envoi sur le tableau de bord. Avec la collecte des données sur papier, il y a beaucoup plus de risques d’insécurité lorsque vous prenez en compte la manipulation, le traitement, le stockage et l’archivage des données. Des problèmes d’insécurité peuvent survenir au cours de toutes ces étapes. Un autre avantage de travailler avec les « outils Akvo » est que nous travaillons continuellement pour nous assurer que les données de nos partenaires sont sécurisées afin que ceux-ci n’aient pas à s’inquiéter pour ces choses.

6. GPS intégré n’est pas exact et donc pas utile
Les Smartphones avec le GPS intégré sont très courants de nos jours car nous utilisons cette technologie presque partout. La fonction GPS dans les Smartphones est  de mieux en mieux précise,  et peut vous donner une bonne approximation de l’emplacement général de l’appareil. Si avoir au moins 5 mètres de précision de votre point de collecte de données est acceptable pour votre organisation, alors les Smartphones sont une excellente solution. Si vous avez besoin d’une plus grande précision, vous pouvez prendre un récepteur GPS  avec vous et entrez les coordonnées exactes dans l’application mobile pour obtenir l’emplacement GPS exact.

papar-data-collecting
Ci-dessus: La collecte de coordonnées GPS sur le papier, plus exacte? Photo de: Nagao Foundation
7. Vos données sont perdues si le Smartphone est volé, perdu ou cassé
Nous conseillons à nos partenaires de demander à leurs enquêteurs de télécharger les données de leurs applications dès qu’ils peuvent se connecter à Internet (3/4 / 5G de wifi). De cette façon, la base de données est automatiquement mise à jour à distance. Alors, la possibilité de perdre les données est beaucoup plus faible avec le transfert des données via les Smartphones par rapport à travailler avec des fiches d’enquêtes. Surtout quand vos enquêteurs sont sur le terrain pendant des semaines, voire des mois.

8. Vous deviendrez dépendant du fournisseur
Perdre la possession du processus est une inquiétude généralement entendue et pour laquelle des organisations ne veulent pas utiliser des outils externes de collecte de données. Akvo Flow a été libéré sous une licence open source, ce qui permet aux organisations de réviser et de modifier le code source pour le personnaliser. Cela signifie que chaque organisation qui utilise Akvo Flow est propriétaire de son propre processus de collecte de données, même si elle décide de ne plus utiliser nos services.

9. C’est dur de travailler sur un petit écran, surtout à l’extérieur
C’est une préoccupation que j’ai entendu il y a quelques semaines. Et, je dois confirmer que travailler sur un téléphone en plein soleil peut être difficile. Alors pourquoi ne pas trouver un endroit agréable à l’ombre d’un arbre ou à l’intérieur d’une maison ? C’est ce que vous ferez aussi si vous collectiez les données en utilisant l’ancienne méthode, n’est pas ? under-a-tree
Ci-dessus : Mettez-vous à l’aise à collecter des données. Trouvez un espace à l’ombre et prenez une chaise. Photo de: Lars Heemskerk
10. Les enquêteurs ont besoin d’une meilleure éducation pour collecter avec le Smartphone
Si vous pensez que vos enquêteurs ne sont pas très instruits et ne peuvent pas travailler avec des Smartphones, vous vous trompez. Vous pouvez faire beaucoup plus avec l’interface « utilisateur » de la collecte des données via le Smartphone que sur le papier. Les fonctionnalités telles que des questions dépendantes, des questions groupes (répétées), des questions en cascade, etc. rendront le travail d’un enquêteur beaucoup plus facile. Et si vous êtes préoccupé par la qualité du travail des enquêteurs, avec Akvo Flow, vous pouvez vérifier quand, où, et combien de temps il a fallu pour remplir les formulaires.

J’espère que ce blog contribuera à atténuer les préoccupations les plus courantes sur la collecte de données via le Smartphone. Outre réfuter les préjugés, il y a beaucoup plus d’autres avantages avec la collecte de données par Smartphone. Jetez un coup d’œil à la récente version des fonctionnalités d’Akvo Flow par exemple.

Merci à Oliver, Joy, Nikki, Dagmar, Wendemi et Valeria pour vos contributions.

Lars Heemskerk est responsable de la communication et chargé de projet à Akvo Afrique de l’Ouest. Vous pouvez le suivre sur Twitter
@larsheemskerk.