Des enquêteurs du Centre communautaire de développement (CDC) collectent des données de base sur le terrain avec leur smartphone à l’aide d’Akvo Flow. Photo prise par CDC. Mai 2017
Depuis la fin de l’année dernière, notre équipe régionale de Akvo en Asie du Sud-Est et du Pacifique a rejoint deux nouveaux consortiums de programmes passionnants. Ce sont : GREENcoffee (au Vietnam) et SMARTseeds (Indonésie). Les deux programmes visent à créer des services d’informations auto-durables qui atteindront 100 000 agriculteurs, avec un objectif final de taux de croissance de 10% de la production et des revenus des agriculteurs ainsi qu’une réduction de 10% sur l’utilisation des intrants tels que l’eau, les engrais et les pesticides.
Akvo offre la technologie pour collecter les informations des agriculteurs, elle offre des solutions innovantes pour le test de la qualité du sol et la possibilité de valider les modèles de télédétection sur le sol. Nous soutenons également leprincipal partenaire, ICCO, dans le suivi et l’évaluation des projets basés sur l’utilisation de smartphones. Dans ce blog, nous suggérons l’approche de planification, de suivi et d’évaluation (PME) pour les agriculteurs de premier rang, en utilisant comme illustration le programme GREENcoffee.  L’initiative GREENcoffee vise les petits exploitants de café dans les provinces de Dak Lak, Gia Lai, Dak Nong et Lam Dong, où vivent 80% des producteurs de café. Une base de référence pour le projet Green Coffee devait être établie afin que l’impact du projet puisse être mesuré au fil du temps. Ce sont les étapes spécifiques soutenues par Akvo qui donnent un aperçu de l’approche de la collecte des données sur le terrain:

1. Sur la base des ensembles de données existants
Notre partenaire UTZ du consortium avait déjà rassemblé dans une base de données environ 6 000 producteurs clés des entreprises de café avec lesquelles il collabore dans la région. La base de données contenait des détails basiques mais qui ont été répartis sur un certain nombre de feuilles de calcul et disponibles dans différents formats. Akvo a aidé à les transformer dans un format standardisé et les données ont ensuite été cartographiées pour identifier la répartition des agriculteurs.


Répartition des agriculteurs selon les données collectées par UTZ. Cartographie de visualisation créée par Joy Ghosh.
2. Détermination de la taille de l’échantillon
La taille de l’échantillon requise pour conduire une base de référence de 100 000 agriculteurs a été déterminée. Akvo a soutenu l’échantillonnage proportionnel basé sur la répartition et la concentration des agriculteurs, des entreprises de café et des régions administratives afin d’identifier les agriculteurs qui devraient être interrogés. L’échantillonnage aléatoire de base a ensuite été effectué sur une population de 100 000 agriculteurs avec un intervalle de confiance de 95% et une marge d’erreur de 5% (pratique standard). La taille de l’échantillon a été fixée à 393 producteurs de café qui devraient faire l’objet d’un sondage dans 4 provinces, 16 districts et 31 communes. La méthodologie a permis de publier une liste d’agriculteurs par enquêteur, ainsi que les noms des communes, des villages et des entreprises qui devraient être enquêtés sur le terrain. Les informations sur les agriculteurs qui devaient être enquêtés pour la base de référence de étaient essentielles pour un accès facile au terrain et pour éliminer toute enquête biaisée.

3. Configuration du système de collecte des données sur le smartphone et la numérisation des enquêtes
Akvo a déployé un espace de travail en ligne d’Akvo Flow dédié à cet effet et une application android qui a permis de créer des fiches d’enquêtes et de recueillir des données à l’aide de smartphones (également dans des zones sans Internet ni la connexion mobile). L’interface du système avait été rendue disponible en langue vietnamienne. La première ébauche de l’enquête avait été créée par ICCO, puis elle a été affinée dans des sessions conjointes dans lesquelles Akvo, l’Institut de recherche économique des postes et de télécommunications (ERIPT) et UTZ ont participé. Les principaux objectifs étaient de saisir les données socioéconomiques basiques des agriculteurs, les informations des plantations, les informations sur l’eau, sur l’utilisation des engrais et des pesticides, sur le revenu et la production, les pratiques agricoles locales et les données sur les besoins des agriculteurs pour des services d’information spécifiques.

4. Formation et collecte de données sur le terrain par les enquêteurs
Dès le 21 février 2017, l’équipe régionale de Akvo a dispensé une session de formation de trois jours sur Akvo Flow aux membres du Centre Communautaire de Développement (CCD) de Buon Ma Thuot ; Dak Lak. Akvo a formé six membres du personnel du CCD, un de ICCO, un de l’ERIPT et trois de l’Institut de politique et de stratégie pour l’agriculture et le développement rural (IPSARD), qui devraient tous agir en tant qu’enquêteurs dans la collecte des données. La formation s’est accentuée sur l’utilisation des outils et sur la compréhension des fiches d’enquêtes qui peuvent assurer la qualité des données. Suite de la séance de formation, les données de 393 agriculteurs ont été collectées sur une période de deux semaines sur le terrain.

5. Analyse et visualisation des données
Dans ce cas précis, Akvo a globalement joué le rôle du «gestionnaire de tableau de bord», cela signifie que nous avons été chargés de superviser la collecte des données et de suivre permanemment les données entrantes pour assurer un contrôle de qualité. Les données de base ont été résumées dans un rapport de référence. Pour simplifier l’analyse des données et la prise de décision, un tableau de bord (utilisant Akvo Lumen) a été créé pour afficher les principaux résultats. La configuration du tableau de bord est flexible et est susceptible d’être taillée sur mesure au fil du temps en fonction des besoins des partenaires du consortium.

Une base de référence faite avec le smartphone pour le projet GREENcoffee a été menée en mars 2017. Au total, 393 agriculteurs dans 4 provinces, 16 districts et 31 communes ont été interrogés. Ce tableau de bord affiche certains des principaux indicateurs de suivi et d'évaluation (S & E) pour le projet.
6. Prochaines étapes
ICCO et nos autres partenaires du programme utiliseront désormais les résultats de la base de référence pour renforcer la conception du programme et suivre les progrès ainsi que l'impact du programme au fil du temps. Les besoins cartographiés des agriculteurs aideront à influencer la hiérarchisation des services d'information selon les besoins locaux. Akvo travaille également à la fois avec ICCO et le bureau spatial néerlandais (NSO) pour partager à grande échelle avec d'autres programmes les leçons qui peuvent être tirées de cet exercice. Nous espérons également affiner le lien entre le cadre global de suivi et les enquêtes de terrain «SMART».

Ce blog a été écrit par: Peter van der Linde, cofondateur et directeur régional de Akvo en Asie de Sud-est et du Pacifique. Vous pouvez le suivre sur twitter @petervdl, et Joy Ghosh, Chargé de programme technique pour Akvo Asie de Sud-est et du Pacifique. Vous pouvez le suivre sur twitter @joycarpediem.