Les populations rurales du Mali sont confrontées a une difficulté majeure relative à l’accès à l’eau potable. Le phénomène est récurrent et est dû aux pannes des pompes à eau qui demeurent non réparées. Il faut également noter l’absence d’un mécanisme de remontée d’informations et de coordination des activités de réparation des pompes. Les statistiques confirment cette triste réalité à l’échelle nationale avec un taux de 67%.

Dès lors, cette situation suscite des interrogations:
1) Comment améliorer la fonctionnalité des points d’eau?
2) Quel système ou mécanisme adopté pour un meilleur suivi et une réparation rapide des ces pompes?

blog birama 1
Les artisans réparateurs font l’état des réparations à la mairie après chaque intervention. Le point focal M Broulaye Malle (au milieu) renseignant les fiches de réparation avec les artisans M Nouhoun Samare (à gauche) et M Bourama Fane. (Photo prise par Birama Sangaré.)

Reportage d’incident avec les smartphones

En 2015, Akvo et son partenaire le Service Néerlandais pour le Développement (SNV) ont décidé d’expérimenter un projet pilote basé sur la faiblesse des systèmes de maintenance et de gestion des infrastructures d’approvisionnement d’eau en milieu rural. A cet effet, la commune de Banco a été choisie pour cette phase pilote du projet. Banco une commune rurale située dans le cercle de Dioila au Mali. Elle est située à environ 225 Km de Bamako et compte 32789 habitants pour 32 villages (Source: dct sur le recensement 2013 de la commune).

Banco avant le projet

Banco s’occupe de la fonctionnalité des points d’eau modernes de sa commune grâce à deux réparateurs de pompes et des pièces de rechange disponibles au sein du système syndical. Tous les villages bénéficient du système sauf ceux qui ne payent pas leur quota au syndicat. Chaque ménage paie 1800 f CFA/an (environ 5F/jour) soit 2,74 euro/an au comité de gestion hydraulique du village. En cas de panne de pompe, la mairie est informée et elle utilise cet argent pour la réparation. Dans ce système syndical de réparation de pompes, les pannes sont généralement signalées lors des jours de foires (parfois une semaine après) ce qui constitue un mauvais indicateur dans la fonctionnalité.

Que propose Akvo: quel mécanisme?

Akvo propose des solutions innovantes pour la fonctionnalité des ouvrages hydrauliques. Pour cela, il met à la disposition des intéressés son outil Akvo Flow pour assurer le suivi et la collecte des données à travers l’utilisation des applications open sources. Flow utilise un tableau de bord pour concevoir les questionnaires et une application pour la collecte des données. Les réseaux 3G/2G sont utilisés pour envoyer les enquêtes sur la plate-forme où l’on peut également générer des rapports afin de voir l’évolution de la collecte. C’est dans cette même optique que Flow a été utilisé dans un système de reportage d’appel-manqué pour plus d’informations lire ce blog intéressant écrit par mon collègue Marten Schoonman.

Dans le cas du projet pilote de Banco, le mécanisme consistait à appeler un récepteur d’appel pour signaler la panne dès qu’elle survenait. C’est juste un bip qui est lancé à l’endroit du récepteur (le secrétariat de la mairie).Le récepteur appelle en retour les responsables de la zone où la panne a eu lieu afin de situer la nature de la panne et faciliter sa réparation. Le système s’est appuyé sur le secrétariat général de la Mairie (pour la permanence), chargé de la collecte de données. Il est doté des forfaits de communication et d’internet pour renseigner les pannes. Il envoye ensuite les résultats par internet.

Quelques résultats

Un délais court d’implémentation (environ trois mois) a permis de mesurer l’impact du système. Quelques résultats montrent une progression du taux de fonctionnalité des pompes. 

Blog birama 2

Le graphique circulaire illustre le taux des différentes pannes des pompes à Banco. Le deuxième quant à lui met en évidence le taux des délais de déclaration des pannes.
Les pannes les plus fréquentes sur les pompes de la commune sont: les coupelles avec 50%, le piston 25 % et les chaines avec un taux de 13%. Dans la commune de Banco, la majorité des pannes est déclarée deux jours après l’incident. On constate une réduction du délai de déclaration de la panne car avant, la déclaration était faite environ deux semaines après la panne et grâce à Akvo Flow le délai de la déclaration passe d’environ 14 à 2 jours.

Les défis de reportage d’incident avec les smartphones 

  • Les Les activités du projet ont été prises en charge par des partenaires financiers. Par conséquent, l’on se pose la question à savoir: quelle est la pérennisation du système sans l’aide des partenaires?
  • Le mécanisme exige un réseau mobile et internet. Cependant tous les villages n’en sont pas dotés.
  • Le système s’appuie obligatoirement sur une bonne organisation des comités de gestion de points d’eau, or la plupart des comités de gestion ne fonctionne plus.
  • Le temps de la mise en oeuvre du projet (3mois) est relativement court pour disposer de plus de données et tirer une conclusion générale pour une meilleure prise de décision.

Les changements apportés par le système Akvo Flow

Le délais de déclaration de la panne est passé de plus d’une semaine à deux jours pour la majorité des villages. Les pannes des pompes sont incessamment résolues (un jour maximum) dans la commune grâce à l’intervention rapide des artisans réparateurs. Nous avons également noté un changement de comportement positif des villages qui étaient irréguliers dans le paiement de leurs quota au syndicat communal de Banco (approximativement 3 sur 6 villages ont rejoint le rang des bons payeurs). Ainsi,dans la commune de Banco, le taux de fonctionnalité des pompes connaît maintenant une hausse indéniable .

blog birama 3

Un villageois regardant la fonctionnalité d’une pompe juste après la réparation. (Photo prise par Birama Sangaré).

Le projet de reportage des incidents hydrauliques a montré la possibilité d’améliorer la fonctionnalité des points d’eau à travers un système rapide, fiable et facile à manipuler. La commune de Banco s’est facilement appropriée l’outil Akvo Flow. Les résultats collectés représentent une vue d’ensemble du mécanisme de réparation des pompes dans la commune. Avec un délais d’implémentation relativement court, le projet a eu un impact positif sur la réduction du délai de réparation, et sur le changement des mentalités pour la bonne fonctionnalité des pompes. La mise à l’échelle nationale d’un tel système faciliterait l’atteinte d’un taux de fonctionnalité suffisamment élevé  et permettrait de bonnes planifications hydrauliques dans les collectivités territoriales.

Birama Sangaré est Project officer à Akvo en Afrique de l’Ouest. Vous pouvez le suivre sur Twitter @bisangare05.